Armelle DELEVOIE

Écrivain public

Metteur en scène

 

06 72 81 67 88

 

Biographie - Atelier d'écriture - Temps des Mots - Annonay - Écrivain public - interval'concept - histoire
Biographie - Annonay - Armelle Delevoie - Écrivain Public - Ateliers d'écriture - Interval'concept - Rédaction - livre

Je suis de ceux qui apprennent « sur le tas ». J’ai appris à lire à cinq ans sur un lit d’hôpital parce que je m’ennuyais et que ma famille n’était pas disponible toute la journée pour me lire des histoires. De l’école primaire au lycée, le français fut, avec l’Histoire, ma matière préférée. Dans les années soixante-dix, c’est dès le CM2 qu’on nous présentait Molière et je me souviens avoir été à la fois interloquée et enchantée par ce à quoi l’acte d’écrire pouvait mener. Nous découvrions « L’avare », et ce vieux chameau d’Harpagon me fit rire pour la première fois.  En sixième, grâce à un professeur de français en blouse grise, craie dans la poche et règle à la main, l’orthographe m’est apparue comme un jeu, et la dictée devint mon exercice préféré. En quatrième et troisième, je dévorais le Père Goriot, Vipère au poing et Antigone, mais je séchais totalement sur les maths, la physique, la chimie, la techno…  Le lycée me révéla Boris Vian, Racine, Verlaine… et la dissertation. Mais je m’ennuyais ferme dans une filière menant au secrétariat… Plus tard, c’est en commençant par des « piges » dans un journal local que je devins journaliste, en débutant dans une troupe de théâtre amateur que je devins comédienne, puis conteuse, en fréquentant les ateliers d’écriture que j’ai eu envie de suivre la formation de biographe à l’Université Lumière dans le cadre de la formation continue. Aujourd’hui, je mène des ateliers théâtre avec toute sorte de public, je fais de la mise en scène, de la lecture à haute voix, et je rédige des biographies. Et pour mon plaisir, j’écris des nouvelles et, modestement, un peu de poésie parfois.

J’ai eu la chance d’être élevée par une grand-mère qui aimait raconter « comment c’était dans l’ancien temps ». Elle m’a parlé de son enfance dans les années qui suivirent la Grande Guerre, de sa jeunesse dans les années trente, et de l’Occupation allemande. Faut-il y voir l’origine de mon intérêt pour l’Histoire ? Sans doute. Ma grand-mère m’a avant tout, je crois, donné le goût de la transmission. Je n’ai connu ni sa maison natale, ni ses parents, ni l’Occupation. Pourtant, mon imagination d’enfant a créé des images si fortes que c’est un peu comme si j’avais vécu ces événements, moi aussi. C’est ainsi que l’histoire de ma grand-mère et de sa famille, qui est un peu de l’histoire du village de mon enfance, s’est inscrite pour toujours dans ma mémoire.  Ce sont ces images que je transmets aujourd’hui à mes enfants. Car j’aime les histoires, celles des « petites gens », ces récits de vie qui alimentent la grande Histoire.

 

 

 

— Déontologie —

 

Confidentialité, neutralité, liberté, légalité.

Vos propos sont strictement confidentiels et je m’engage à garder la plus grande discrétion.

Je ne porte pas de jugement, je respecte votre point de vue et je ne mets pas en doute vos propos.

Vous êtes libre de cesser notre collaboration à tout moment.

Vous restez l’auteur de votre livre, je vous aide simplement à le rédiger, mais nous refusons tous les deux d’écrire des propos injurieux, diffamatoires, ou contraires à la législation.

 

 découvrez un extrait de ma biographie 

 

Le Temps des Mots  -  écrivain public - Biographie

Contact

Biographie - Annonay - Armelle Delevoie - Écrivain Public - Ateliers d'écriture - Interval'concept - Rédaction - livre
Biographie - Atelier d'écriture - Temps des Mots - Annonay - Écrivain public - interval'concept - histoire
Biographie - Annonay - Armelle Delevoie - Écrivain Public - Ateliers d'écriture - Interval'concept - Rédaction - livre
Biographie - Atelier d'écriture - Temps des Mots - Annonay - Écrivain public - interval'concept - histoire